Publié le 18 mars 2019
Le Gouvernement doit revoir sa position sur les commissaires aux comptes !

Après l’adoption en 2ème lecture de la loi PACTE et de son article 9, le compte n’y est toujours pas !

Même si un dialogue renforcé et rude avec le Gouvernement et le Parlement a permis de faire évoluer la présence du commissaire aux comptes dans les filiales des groupes en incluant notamment celles qui sont détenues indirectement, le Gouvernement maintient son intention de créer un effet guillotine pour notre profession dans le cadre du relèvement des seuils.

Consulter le communiqué de presse CNCC